J’ai une confiance totale en mes équipes !

//J’ai une confiance totale en mes équipes !

Avec un début de saison cauchemardesque avec 8 défaites en autant de rencontres, le Président du club s’est livré à Nice-Matin aujourd’hui et se veut rassurant.

Conscient du début de saison manqué, le belge optimiste pour la suite en précisant qu’il est ouvert à tout entrepreneur ou investisseur qui serait capable d’accélérer le projet du club. Un optimisme assuré par le renfort de Chris Otule qui disputera son premier match de la saison demain soir face à la JL Bourg mais aussi l’arrivée de l’ancien meneur du CSP Limoges, Taurean  Green avec qui il a été Champion de France 2014

Malgré un début de championnat difficile, le club n’a pas été aussi bien économiquement depuis plusieurs années ce qui est un peu paradoxale… Une situation que l’ancien de RTL Belgique prend avec du recul en essayant d’amener des éléments de correction. Des corrections qui amènent des améliorations perçues lors de la dernière rencontre à l’Azur Arena contre le CCRB.

“Espinosa n’est pas menacé”

Crédit Photo : Nice-Matin

Une situation qui ne met pas Julien Espinosa sur un siège éjectable en apportant une totale confiance au coach qui à déjà montré ces compétences les années précédentes avec un budget restreint.

Un coach qui a des moyens en constantes augmentations comme l’aime souligner le propriétaire avec un budget alloué au sportif qui était d’environ 800 000 euros brut en 2016 et est d’environ 1.3 million d’euros cette saison soit une progression importante.

Une progression budgétaire possible par l’épurement des finances initié par Freddy Tacheny quand il a repris le club criblé de plusieurs millions d’euros de dette.

Un budget qui sera augmenter de manière significative la saison prochaine pour poursuivre la croissance annoncée avec peut-être l’arrivée d’un directeur sportif :

“Nous avons eu cette discussion avec Julien. Une réflexion est en cours sur les possibilités qui pourraient renforcer notre équipe. Nous allons donner le temps suffisant à une personne pour réaliser cette tâche-la.”

Avec un projet qui est de doubler le budget en cinq ans (2016 à 2020), le président n’est pas alarmiste et est même ouvert au dialogue. Une situation sportif qui ne l’inquiète pas même si il comprend l’agacement qu’il peut y avoir dans les travées de l’Azur Arena :

L’agacement est le premier réflexe. Je préfère les encouragements de ceux qui voient qu’on construit quelque chose de durable.

 

Propos recueilli sur Nice-Matin

By | 2018-11-09T12:01:47+01:00 novembre 9th, 2018|News|0 Comments

Leave A Comment