Parole à l’adversaire : SIG – 4e Journée Jeep Elite

//Parole à l’adversaire : SIG – 4e Journée Jeep Elite

Bonjour Yann, ravi de t’accueillir dans “Parole à l’adversaire” . Mais qui es-tu au juste ?

-> Bonjour Thomas, je m’appelle Yann, j’ai 35 ans et je suis supporter de la SIG depuis la saison 2007-2008 période à laquelle où je me suis véritablement intéressé à ce sport (le Football est une religion dans notre région avec notre intouchable Racing Club de Strasbourg).

Il faut savoir qu’à l’époque, le club, malgré son titre de champion de France en 2005 ne connaissait pas encore l’affluence et l’intérêt qu’elle suscite de nos jours ; la SIG ne s’étant réellement structurée qu’à partir de l’arrivée du duo Bellon – Collet (Président – Entraineur), sans oublier notre cher Speaker Alain de Senne qui a fait du Rhénus une salle avec une belle et chaude ambiance, n’en déplaise à certains.

La SIG sort d’une saison 2017-2018 plutot réussi avec une victoire de la Coupe de France mais pas de Finale en Jeep Élite. Comment as tu vécu cette saison ?

-> Je reste forcément un brin déçu de la saison écoulée malgré ce titre remporté avec la Coupe de France. Nous avions un effectif calibré en qualité et en quantité pour aller au bout et essayer de remporter le championnat mais Le Mans nous a démontré à nous et à nos principaux rivaux sur le papier en début de saison dernière (Monaco – ASVEL) que les « noms » sur le papier ne font pas une équipe. Je leur tire un grand coup de chapeau !

Un brin déçu que Vincent Collet n’ai pas réussi à atteindre la finale après l’avoir atteint 5 fois en 5 ans ?

Crédit Photo : France Bleu

-> Avant tout, je tiens à souligner que Vincent Collet est un excellent entraineur et celui qu’il faut à la SIG, preuve en est de la progression du club ces dernières années. Beaucoup voient la SIG comme l’équipe qui a perdu 5 fois de suite en 5 ans en finale. Je pense qu’il faut plutôt voir cela comme l’équipe qui a atteint 5 fois de suite la finale, ce qui est un gage de constance. Même si c’est forcément frustrant de ne pas gagner le titre.
Pour la saison dernière, on perd en demi finale au match 5 à domicile contre le futur champion, alors qu’on a réussi à revenir à 2-2 dans la série en gagnant au Mans au match 4. Tout est dit.

Beaucoup de monde parle de la SIG en Euroleague pour 2023, que pense tu de ce projet ?

-> La nouvelle salle prévue à Strasbourg pour fin 2021 permettra d’augmenter la capacité de l’actuelle puisque le Rhénus affiche un taux de remplissage très élevé, voir un remplissage quasi complet à chaque match maintenant. Avoir une enceinte plus grande permettra forcément de faire venir plus de monde mais ce sera également la première étape à franchir pour essayer de faire de la SIG un club important au niveau européen.
Nous avons joué l’Euroleague il y a quelques saisons en battant de très grandes équipes à domicile : le Fenerbahce Istanbul et le Real Madrid dans des matchs d’anthologies. Depuis, l’Euroleague est passée au format championnat. Soyons clairs, nous n’avons (en France) clairement pas les moyens à l’heure actuelle de rivaliser avec ces clubs en terme de budget et d’effectif.
Je pense que la SIG devrait jouer à terme l’Eurocup ; ça serait un bon compromis entre BCL et EL.

Cap sur la saison 2018-2019, présente nous ton équipe avec les points forts et points faibles ? Et que visez-vous surtout pour cette saison ?

Crédit Photo : Jean-Marc Loos

-> Points forts : le retour de Mardy Collins et l’arrivée de Mike Green, deux joueurs référencés en Europe. Plus le prêt du pivot Youssoupha Fall un joueur qui va postuler pour le titre de MVP et qui va finir en double double la saison.
-> Points faible : le secteur intérieur clairement ; il nous manque pour l’instant un poste 4 titulaire (Pietrus étant starter à quasi 38 ans). Fall s’est blessé et sera absent un mois. Ali Traoré est le remplaçant de Alingue, blessé lui aussi. Tout cela est très confus.
-> La SIG fait toujours partie des grosses cylindrées de ce championnat. Si l’on réussi à avoir un secteur intérieur fiable et compétitif sur la durée on sera un prétendant au titre, en espérant également aller aussi loin que l’an dernier en BCL voir viser le Final four. A contrario, si les blessures s’accumulent la saison peut devenir longue et difficile.

Serait tu capable de faire une analyse de notre équipe des Sharks ?

Crédit Photo : Nans Even

-> Antibes a dans son équipe un symbole de la SIG et un joueur qu’on aurait du conserver : Louis Campbell.
Vous avez avec lui et Gibson une belle expérience à la mène.
Tim Blue est un joueur que j’apprécie, ultra complet et dominant sur le poste 4 et qui sort toutes les années une belle ligne de statistiques. J’espère pour vous que Cordinier fera éclore les promesses qu’il a laissées entrevoir avant son passage à la Draft NBA.
Votre Pivot Thompson a l’air solide et le letton Skele sera probablement votre fer de lance offensif.
J’espère sincèrement pour vous que cela sera suffisant pour décrocher le maintien.

Un petit pronostic sur le match qui opposera nos équipe ce soir ?

-> On reste sur deux défaites de suite, on doit impérativement se relancer donc victoire de la SIG avec un écart pas forcément si conséquent – le match sera serré je pense. Mais je retiens aussi que l’année passée vous nous aviez battu lors de la 1ère journée ! Donc méfiance quand même mais en jouant un basket sérieux et efficace on devait s’imposer.

Le mot de la fin 

-> Je vous souhaite une belle saison avec un maintien décroché rapidement et je te remercie de m’avoir accordé cette interview.
Allez la SIG !

Merci à toi pour cette interview et que le meilleur gagne, tant que ce soit ANTIBES !!!!!!

By | 2018-10-04T17:32:14+02:00 octobre 4th, 2018|News|0 Comments

Leave A Comment