Nianta Diarra : “Travailler avec Erman Kunter est très instructif”

//Nianta Diarra : “Travailler avec Erman Kunter est très instructif”

Crédit Photo : FIBA

Passé par Boulazac et Cholet depuis sont départ d’Antibes, Nianta Diarra nous donne de ses nouvelles. 

Déjà comment vas-tu et comment se passe le confinement pour toi ? 

Le confinement se passe très bien, je continue à m’entraîner personnellement mais surtout je profite de ma famille et de ma petite fille. 

Question un peu plus personnelle, qu’est-ce que ça te fait d’être papa ? 

Oui, je suis papa depuis Janvier et c’est que du bonheur. 

Est-ce que le CB t’a donné comme exercices à faire tous les jours pour te maintenir en forme en vue d’une éventuelle reprise ?

On bosse chacun de notre côté ce que le club nous donne comme exercice. Après ce n’est pas facile de faire des vrais entraînements et on fait comme on peut 

Tu est parti d’Antibes pour aller à Boulazac contre toute attente, comment s’est passé ta première saison là-bas ?

C’etait une saison correcte. Nous avons réussi à avoir des bons résultats.

N’est-ce pas un regret de pas avoir réussi à accrocher les playoffs ?

Oui car on était vraiment pas loin, mais le basket va très vite surtout dans un championnat où on peut être 5ème puis après une défaite se retrouver 10ème. 

Credit Image : Dailymotion

Deux anciens joueurs des Sharks (Akil Mitchell et Nicolas De Jong) était avec toi l’année dernière. Vous arrivait il de parler d’Antibes et de vos différentes expériences ?

On savait qu’on avait tous joué à Antibes et il nous est arrivé de parler du beau temps et de la belle salle 😁

Cette saison a été plus compliquée pour toi ou tu verra ton temps de jeu diminuer nettement avant de partir à Cholet. Que retiens tu de ton expérience dans le Périgord et comment s’est passé ton arrivée à Cholet ?

En effet, le projet de base lors de ma signature a Boulazac a changé d’une année sur l’autre… C’est le basket comme j’ai dit plus haut et parfois on ne contrôle pas tout. C’était le choix du Manager de Boulazac. J’ai été patient, j’ai eu cette opportunité de signer à Cholet et ça a été pour moi un nouveau souffle car la situation à Boulazac était vraiment compliquée pour moi. 

Une équipe de Cholet qui tournait à plein régime avec un coach renommé à la tête de l’équipe. C’est en sorte un changement de dimension pour toi ?

Oui c’est vrai que travailler avec Erman Kunter est très instructif et intéressant. Le groupe tourne vraiment bien et c’est ce qui explique notre dynamique. 

Credit Photo : Cholet Basket

Le championnat est actuellement à l’arrêt mais penses-tu qu’il faudrait mettre fin une bonne fois pour toute à la saison actuelle comme le SNB la demandé ?

Oui, je pense que le temps d’arrêt est beaucoup trop long même si pour Cholet par exemple on aurait pu accrocher une place en playoff. Le plus important reste la santé. 

Alors que Boulazac réalisait une bonne saison, les Sharks eux allaient droit vers la Pro B. As-tu suivi ce terrible parcours tout au long de la saison ?

Oui, chaque année je suis le parcours des Sharks et il y a beaucoup de joueurs avec qui j’ai joué. J’ai malheureusement suivi cette saison compliqué… 

Tu a été un joueur des Sharks pendant 2 ans. Que retiens tu de ton passage à Antibes ?

Je retiens beaucoup de positif, on a aimé vivre à antibes. Niveau basket on n’était pas super bien placés mais c’était vraiment un bon groupe de gars et c’était agréable de jouer à Antibes pendant deux ans. 

Solomon, Blassingame, Tim Blue, ect… Quel joueur t’a le plus impressionné par ses performances mais aussi l’aura qu’il dégageait sur le reste de l’équipe ?

Tim Blue sans hésitation !!!

Même si on était au même poste il m’a accompagné pendant mes 2 saisons au club. C’est un gros joueur qui a toujours fait des grosses performances et la différence dans les moments chauds. 

As-tu un message à faire passer aux supporters antibois ?

Oui, de ne pas lâcher votre équipe car elle a besoin de vous peut importe les résultats et de rester comme vous êtes 🙂

GO SHARKS !!! 

By | 2020-05-02T18:41:28+02:00 mai 2nd, 2020|News|0 Comments

Leave A Comment