Un pivot arrive !!! Mais lequel ???

//Un pivot arrive !!! Mais lequel ???

La venue de l’International Letton enfin officialisée, il ne manque plus qu’un pivot pour compléter l’effectif des Sharks pour la saison 2018-2019.

Selon Vivien Seiller journaliste pour le quotidien Nice-Matin, un pivot ayant été drafté en 2016 devrait signer dans les prochains jours.

Après une recherche poussée de notre part, nous allons vous présenter les 5 pivots susceptibles d’évoluer à l’Azur Arena.

1 – AJ Hammons 

Originaire de Gary dans l’Indiana, Aaron Jarrell Hammons passe ses quatre années universitaires à l’université Purdue où il joue pour les Boilermarkers entre 2012 et 2016.

En 2015, il est nommé dans le deuxième meilleur cinq majeur de la Big Ten Conference pour la saison 2014-2015. En avril 2015, il choisit de poursuivre son cursus universitaire en restant une quatrième année à Purdue avec 15 pts, 8.2 rds, 2.5 contres en 24 minutes de jeu/match pour sa dernière année en NCAA.

Drafté à la 46e position par les Mavericks de Dallas en 2016, Hammonds aura eu un impact limité sur les parquets de NBA avec à son compteur 22 matchs durant lesquels il compilera 2.2 pts, 1.6 rbs en 7 minutes 40 de présence/match lors de la saison 2016-2017.

Suivi d’une saison 2017-2018 sous le maillot des SkyForce de Sioux Falls en G-League avec des statistiques plus qu’honorables de 9.9 pts, 4.6 rbs, 2 contres en 22 minutes de jeu sur les 40 rencontres disputées.

 

2 – Stephen Zimmerman

Crédit Photo : USA Today

Stephen Zimmerman Jr est né un 9 Septembre 1996 au Tennessee et effectue ses années universitaires chez les Rebels de l’UNLV (Université Nevada Las Vegas) . Pivot longiligne de 213cm, le natif de Hendersonville signe pour sa dernière année en NCAA des statistiques plus qu’honorables avec 10.5 pts à 47.7% de réussite, 8.7 rds, 2 contres en 26 minutes de jeu.

Sélectionné à la 41e place par les Magics d’Orlando en 2016, il aura effectué 19 matchs sur les parquets de NBA pour sa première saison avec de timides performances de 1.2 pts, 1.8 rds en 5 minutes de jeu de moyenne.

En Aout 2017, Stephen Zimmerman signe un contrat avec l’une des franchises les plus titrées de la Grande Ligue : les Los Angeles Lakers. N’ayant disputé aucun match sous le maillot de l’équipe Californienne, Rob Pelinka prend la décision de l’envoyer en G-League pour s’aguerrir dans l’équipe affiliée de South Bay.

Une expérience en G-League qui ne le mettra pas assez en valeur pour retourner en NBA avec des statistiques de 9.7 pts à 51.1% de réussite, 6.7 rds en 22 minutes en moyenne/match.

 

3 – Diamond Stone

Crédit Photo : NBA

Né le 10 Février 1997 à Milwaukee dans le Wisconsin, Diamond Stone a effectué ses années en NCAA dans l’université du Maryland.

Nommé AP Big Ten de l’année, il établit le record de point de l’université du Maryland au XFinity Center avec 39 points contre Penn State le 30 décembre 2015. Une dernière saison correcte dans la Ligue Universitaire en apportant à son équipe 12.5 pts à 56% de réussite, 5.4 rds, 1.6 contres en 23 minutes de jeu.

Le 23 juin 2016, Stone est sélectionné par les Pelicans de la Nouvelle-Orléans avec le 40ème choix de la draft pour être ensuite échangé aux Clippers le soir même. 

Le 6 juillet 2017, Stone est acquis par les Hawks d’Atlanta dans le cadre d’un échange entre les Clippers et les Nuggets de Denver . Le 31 juillet 2017, les Hawks le libèrent de son contrat. Le 14 septembre 2017, il s’engage avec les Chicago Bulls mais est coupé un mois plus tard.

Pivot offensif, Stone réalise une saison 2017-2018 en G-League sous les couleurs des Stars de Salt Lake City avec des statistiques intéressantes : 16 pts à 47% de réussite aux tirs, 6.6 rds en 23 minutes de jeu de moyenne sur les 44 matchs joués.

 

4 – Chinanu Onuaku

Originaire du Maryland, Chinanu Onuaku jouera seulement deux saisons en NCAA à l’ Université de Louisville entre 2014 et 2016. Dés sa deuxième saison, il affiche une moyenne 9,9 points, 8,5 rebonds et 2,0 contres, gagnant le All-ACC équipe défensive avec une mention honorable suite à 11 doubles-doubles réalisés sur la saison 2015-2016.

Le 23 juin 2016, Onuaku est sélectionné par les Rockets de Houston au 37ème choix de la Draft. Il fait ses débuts en NBA le 26 décembre 2016, entamant le quatrième quart et enregistrant six points et trois rebonds dans une victoire de 131-115 contre les Suns de Phoenix. Au cours de sa première saison, Onuaku fait plusieurs fois la navette entre les Vipers de Rio Grande, l’équipe G-League des Rockets et Houston.

Avec 6 matchs joués sur les deux dernières saisons en NBA, Onuaku cumule 3 pts, 2.3 rds en 12 minutes de temps de jeu. Avec une moyenne de 12.2 pts à 61% de réussite aux tirs, 10.1 rds et 2.5 pds par match en 27 minutes de jeu en 83 matchs sous le maillot des Vipers en G-League, le joueur originaire de Lanham a parfaitement démontré qu’il savait faire jouer ses coéquipiers.

 

5 – Damian Jones

En trois saisons à Vanderbilt, Jones a marqué 13.3 points, 6,4 rebonds, 1,69 contres pour 27,2 minutes en 99 matchs, remportant les honneurs de première équipe All-SEC pour sa deuxième année en NCAA en permettant ainsi à son université de disputer son premier March Madness depuis la saison 2011-2012. Il atteint alors 56,6% de réussite lors de sa carrière universitaire ce qui lui permet d’être le troisième joueur possédant le meilleur taux de réussite aux tirs de l’histoire de l’Université de Vanderbilt.

Tout en travaillant avec les Magics avant la Draft, Jones subi une déchirure du muscle pectoral de son bras droit, qui nécessite une intervention chirurgicale. Malgré cela, il est sélectionné par les Warriors avec le 30ème choixdans la Draft 2016.  Il réalise ses débuts en NBA pour le quatrième quart de la défaite des Warriors sur le score de 110-89 sur le parquet de Memphis. Le 1er février 2017, il fait ses débuts à l’Oracle Arena et marque ses premiers points dans une victoire de 126-111 contre les Hornets de Nicolas Batum.

Son temps de jeu limité sous le maillot des Warriors durant les deux saisons, l’envoie à Santa-Cruz en G-League avec comme production 13.5 pts à 64% de réussite, 7.8 rds, 1.6 pd, 2.1 contre en 29 minutes de jeu.

By | 2018-08-10T13:29:03+02:00 août 9th, 2018|News|0 Comments

Leave A Comment